QUELQUES TECHNIQUES SUPPLÉMENTAIRES

Une sélection très utile

L'OBSERVATION DE SA RESPIRATION

 

Un moment pour prendre le temps d'observer en tant que témoin et de ressentir notre respiration usuelle, en prenant soin d'éviter au maximum de la modifier; ceci nous permet d'évaluer ce qui se passe lorsque nous respirons en pilote automatique, tant au niveau du système respiratoire que dans le reste du corps. Cet état des lieux de notre fonctionnement et limitations est le préalable à toute démarche d'amélioration de notre bien-être et de transformation par la respiration.

 

la respiration ABDOMINALE

 

Une respiration où l'on met la conscience du souffle dans le ventre, centre de gravité énergétique du corps, plutôt que dans le thorax. L'abdomen correspond en terme de respiration à la base des poumons, zone la plus concentrée en alvéoles pulmonaires, et donc lieu privilégié d'échange gazeux et d'énergie. Lors d'une respiration abdominale normale, le ventre se gonfle à l'inspir et s'affaisser pendant l'expir.

 

>>> Respiration énergisante


LA RESPIRATION E = 2 I

Une respiration dans laquelle on allonge sensiblement l'expir (E) qui dure 2 fois ou environ 2 fois la longueur de l'inspir (2 I). Dans ce type de respiration on prend une inspiration profonde qui sera suivie d'un expiration beaucoup plus lente et relâchée jusqu'à durer le double de temps de la première.

 

>>> Respiration très apaisante et relaxante

LA RESPIRATION CARRÉE

Respiration qui porte ce nom car elle implique 4 phases bien marquées : inspir, pause post-inspir, expir, pause post-expir qui sont pratiquées chacune pendant une durée de temps identique (tels les 4 côtés égaux d'un carré). Ainsi une respiration carrée de type 3/3/3/3 dure 3 temps dans chacun de ses 4 phases - un temps peut correspondre à une seconde ou une autre unité temporelle choisie.

 

>>> Respiration de concentration et d'aide à la décision


LA RESPIRATION CONNECTÉE

Il s'agit d'une respiration à 2 temps où l'expir suit immédiatement l'inspir et réciproquement, sans aucune installation de pause.

On peut la pratiquer calmement au long de la journée ou plus dynamiquement pendant quelques minutes (Les 20 respirations connectées). Lors d'une pratique dynamique plus longue, un accompagnement avec un thérapeute est fortement souhaité au début. en savoir plus

 

>>> Permet de puissantes libérations émotionnelles

 

KAPALABHATI, RESPIRATION DU CRÂNE BRILLANT

Un des grands classiques de la respiration yogique, respiration ventrale qui consiste en une rafale d'expulsions d'air forcées émises sur chaque expiration en comprimant le ventre, expiration suivie d'une inspiration passive. La pratique s'effectue par les narines, et à l'inverse de la plupart des autres formes de respiration l'expiration y est active, tonique et brève, tandis que l'inspiration est passive et plus lente.

 

>>> Respiration très purifiante et énergisante

 

 


Les pratiques de respiration consciente

  • Les techniques ci-dessus ne représentent que quelques-unes des centaines de techniques et exercices de respiration en conscience, ainsi que leurs variantes, issues de traditions chamaniques, spirituelles, de pratiques thérapeutiques, somatiques, musicales, sportives, certaines ayant traversé les millénaires, toutes possédant un intérêt incontestable dans un contexte bien défini.
  • La liste ci-dessus a volontairement été limitée à quelques techniques sélectionnées de manière pragmatique. Il s'agit de formes de pratique puissantes, même si parfois très simples, qui peuvent considérablement aider, dans le contexte de notre société actuelle, à améliorer bien-être, santé et permettre de relever les défis de la vie.
  • Chaque technique est accompagnée d'une description succincte avec mention d'une ou plusieurs de ses principales caractéristiques, il s'agit d'une base pour une découverte exploratoire plus poussée.

Quelques recommandations

  • La plupart des techniques de respiration consciente mentionnées ci-dessus sont raisonnablement faciles à apprendre et peuvent être pratiquées en toute sécurité moyennant d'écouter son corps et de ne jamais forcer afin que l'organisme puisse les apprivoiser en douceur.
  • La pratique régulière est un gage d'intégration de la technique. La réalisation pendant 5 minutes par jour d'une technique respiratoire est toujours incomparablement supérieure à une pratique  de 30 minutes... qui sera abandonnée au bout de quelques jours. Imprégnons notre corps avec de nouvelles habitudes tout en douceur afin qu'il puisse pleinement et durablement bénéficier de ces changements.
  • Les stages et séminaires de respiration que je propose constituent un tremplin pour chaque participant(e), lui permettant d'aller à l'essentiel et d'intégrer certaines formes de respiration et leurs variantes qui lui conviennent le mieux et qui lui procureront le plus de bénéfices durables. En sortant d'un séminaire de respiration, chaque participant(e) est en mesure  de mieux gérer ses émotions, son stress, d'harmoniser ses énergies et de ressentir un réel mieux-être physique.