RESPIRATION ÉNERGÉTIQUE SILENCIEUSE

Infolettre Avril 2018

 

 

Cette respiration est très agréable et subtile, il s'agit d'un type de respiration consciente connectée qui a la réputation justifiée de rendre facilement euphorique et de permettre d'atteindre rapidement certains niveaux de conscience élevés et états d'extase.

 

 

Passons directement à la pratique

 

1/ Adoptez une assise confortable avec le dos à la fois droit et relâché, paumes des mains sur les genoux et orientées vers le ciel, ou bien allongez-vous sur le dos avec les bras disposés le long du corps. Dans cette posture qui vous convient le mieux, fermez les yeux afin de mieux pouvoir vous intérioriser.

 

2/ Respirez par le nez de manière douce, subtile et la plus silencieuse possible tout en connectant votre souffle, c'est à dire en reliant votre inspir et votre expir (aucune pause entre eux).

 

3/ Soyez bien conscient(e) du flux de l'air dans vos narines mais aussi et surtout de la sensation procurée par l'énergie présente dans votre souffle (picotements, chatouillements, variations de température...).

 

4/ Vous pouvez vous focaliser sur la circulation de l'air et le ressenti dans toute la cavité nasale, de la pointe du nez jusqu'en haut de celui-ci ou bien sinon plus spécifiquement sur le mouvement et le ressenti de l'air tout en haut des narines et uniquement à cet endroit.

 

5/ Les respirations peuvent être progressivement allongées pour encore plus de détente.

 

 

Temps de pratique

 

Il doit être limité à quelques minutes pour les personnes peu familières avec les techniques du souffle. Des émotions peuvent survenir rapidement chez certaines, si c'est le cas on se contentera de respirer le plus tranquillement possible dans ces émotions ou l'on arrêtera l'exercice (sous ses airs anodins cette forme de respiration est très puissante).

 

Les personnes plus habituées aux pratiques de la respiration pourront réaliser l'exercice en tant que méditation à proprement parler ou en tant que forme de respiration pendant certaines plages de temps parfois assez longues dans leur vie quotidienne.

 

 

L'exercice se termine avec plusieurs respirations bruyantes et profondes afin de changer complètement d'énergie.

 

 

Quelques remarques utiles

 

- Tout en restant focalisé(e) prioritairement sur le flux d'air qui circule au niveau des narines, la pratique est celle d'une respiration consciente connectée, elle se manifeste donc dans tout le corps avec une emphase particulière portée sur la respiration dans le haut de la poitrine ; ceci viendra enrichir sensiblement la technique et les ressentis et effets qui en découlent.

 

- Respiration connectée n'est pas pour autant synonyme de respiration rapide, on gagnera à allonger les inspirs et les expirs et à adopter une respiration lente (moins respirer mais mieux respirer et en conscience).

 

 

Les variantes de la pratique

 

Elles sont nombreuses, je vous en présente quelques unes :

 

Pour ce qui est de la conscience du parcours du souffle :

 

- l'inspiration peut se faire de la pointe du nez vers le haut de ce dernier jusque dans le 3ième œil, entre les deux sourcils, avec une expiration du 3ième œil vers la pointe du nez

 

- ou bien en respirant de même mais jusque dans le chakra coronal

 

Vous pouvez ajouter à la pratique la récitation intérieure d'un petit mot ou mantra tel « joie », « paix », « amour » ou tout autre vocable qui vous parle et dont l'imprégnation peut booster vos énergies, votre élan de vie, votre capacité à élever votre conscience.

 

La respiration peut également être pratiquée plus rapidement, tout en veillant à ce qu'elle demeure la plus subtile et silencieuse possible, conditions qui restent valables quelles que soient les variantes utilisées.

 

 

Approches alternatives possibles

 

En cas de difficulté à réaliser directement cette pratique, on pourra l'aborder, dans un premier temps, en respirant :

 

- de manière silencieuse avec des pauses entre inspirs et expirs, pauses que l'on supprimera ensuite progressivement

 

- ou bien de façon légèrement bruyante mais en respectant bien la reliance des deux temps du souffle (pas de pause), puis on apaisera ensuite la respiration de façon à la rendre quasi inaudible.

 

Cette pratique subtile et silencieuse de la respiration consciente connectée convient, comme je l'ai signalé auparavant, aux personnes désireuses d'élever leur conscience et d'atteindre facilement certains états d'extase. Elle est également particulièrement conseillée à celles qui ont de réelles difficultés à respirer par le nez et peut leur permettre une véritable réconciliation avec le souffle.

 

 

Belles et joyeuses respirations à vous !

 

 

www.respiration-et-conscience.com

Vous pouvez diffuser ce texte en gardant son intégralité et le lien actif vers le site internet. Merci.

 -