POURQUOI RESPIRER EN CONSCIENCE ?

Infolettre  Octobre 2019

 

 

Nous pouvons tou-te-s en faire aisément l'expérience immédiate, le fait de pratiquer en véritable conscience une respiration a peu de choses à voir avec ce même processus de respiration réalisé en n'y prêtant aucune attention - ce que j'ai coutume d'appeler en pilote automatique.

Que se passe-t-il quand on respire en conscience, quels sont les bienfaits de ce type de respiration, que peut-elle nous apporter, pourquoi la pratiquer ?

Pour cela, nous pouvons nous placer selon différents points de vue et observer et surtout ressentir ce qui se produit lorsque nous dirigeons tout simplement notre attention vers notre respiration.

 

 

Sur les plans physique et énergétique

 

- La pratique d'une respiration pleinement consciente amène le plus souvent un allongement et un approfondissement du souffle, l'attention portée au « j'inspire et je suis conscient-e que j'inspire » et au « j'expire et je suis conscient-e que j'expire » génère calme et relaxation au niveau du corps et de l'esprit. Le simple fait de me focaliser sur ma respiration va indéniablement me permettre de changer la qualité de celle-ci et certaines de ses caractéristiques. Lorsque j'active ma conscience respiratoire je prends mon temps et je demeure attentif au déroulement de ma respiration, le volume d'air inhalé et rejeté est alors augmenté, et du même coup, je peux ressentir un calme accru et un relâchement intérieur.

Faites l'essai, devenez à l'instant même conscient ou encore plus conscient de vos prochaines inspirations et de vos prochaines expirations par les narines, et vous allez rapidement percevoir et ressentir des sensations vraisemblablement très différentes.

 

- Ensuite l'impact de ce type de respiration prise en conscience, par contraste avec une respiration ordinaire automatique, va être de provoquer au niveau mécanique une amplification du mouvement du diaphragme, principal muscle de la respiration, ainsi qu'un plus ample déploiement des autres muscles de la respiration. Ceci va tout naturellement se traduire par une expansion / contraction plus importante de certains espaces du corps, par exemple du ventre, des côtes ou de la poitrine pour ne citer qu'eux, certaines parties de notre corps vont être plus stimulées que d'accoutumée et ce dernier va devenir beaucoup plus vibrant et vivant.

Ce phénomène d'expansion et de contraction pourra encore être amplifié localement si je choisis, comme on le dit couramment, de respirer dans une partie spécifique de mon corps. Au lieu de mettre ma conscience respiratoire première au niveau de mes narines, je peux par exemple la disposer au niveau de mon ventre - je « respire dans mon ventre » - afin d'y observer les effets de mon souffle ; ce seul déplacement de mon attention vers ma zone abdominale va en général accroître encore un peu plus le mouvement de celle-ci et y amener vie et énergie. Si c'est mon choix, je peux tout autant stimuler tout mon torse en déplaçant progressivement ma conscience au niveau des 3 étages de la respiration complète yogique (ventre, milieu du thorax, haut de la poitrine), je respire alors dans différents espaces de mon torse, attentif-ve à toutes les sensations qui peuvent s'y présenter (mouvement, chaleur, picotements, vibrations, etc...).

 

- Au niveau physiologique, l'augmentation du volume d'air respiré, grâce à la conscientisation de ce processus respiratoire, entraîne une amélioration du fonctionnement des alvéoles, ces petits sacs logés à l'intérieur des poumons où se déroulent les échanges gazeux et énergétiques avec le sang et le reste du corps ; celles-ci peuvent alors fonctionner plus en adéquation avec leur véritable capacité plutôt qu'en mode réduit. Au final de ce processus, la respiration cellulaire, va être grandement améliorée ce qui va favoriser un meilleur fonctionnement métabolique avec les nombreux bienfaits que cela implique au niveau du corps tout entier.

 

- Puisque l'air ne peut pas être réduit à un simple mélange de gaz mais qu'il est également un important vecteur d'énergie, tous les circuits et centres d'énergie de notre corps - peu importe les noms qu'on leur attribue en fonction des traditions (méridiens, nadis, chakras, dantiens) - vont être considérablement plus activés et potentialisés au quotidien par une respiration consciente profonde et chargée en énergie universelle, que par une respiration automatique. L'être humain énergie que nous sommes va ainsi amplifier sensiblement son potentiel vital.

 

 

Sur le plan émotionnel

 

Une respiration de type consciente nous permet de beaucoup mieux gérer l'expression et la régulation de nos émotions. Quand nous respirons dans la conscience que nous respirons, différents niveaux peuvent être atteints au niveau des couches émotionnelles, certains superficiels et d'autres plus profonds.

 

- On peut pratiquer ponctuellement la respiration consciente en prévention d'un événement prévisible de nature stressante. Avant un examen ou bien un entretien d'embauche, nous savons tou-te-s combien il est important de « bien respirer » (sous-entendu de respirer en conscience) afin de conserver tous nos moyens devant notre feuille de papier, face à nos examinateurs ou à nos interlocuteurs. Nous savons également qu'avant d'aborder un sujet délicat ou de demander une augmentation à son patron, il n'y a rien de tel que de s'y préparer en nous focalisant sur notre souffle, cette présence portée à notre respiration va immédiatement générer une sensation de calme et d'intériorité. L'attention soutenue à notre souffle va de suite se traduire par une respiration beaucoup plus tranquille et relâchée qui va nous soutenir dans notre démarche et nous permettre de demeurer en pleine possession de nos moyens.

 

- On peut aussi respirer en conscience lors d'un événement stressant non prévisible. Cela sera cependant moins facile qu'en cas d'événement prévisible puisque je n'aurai pas pu m'y préparer ; dans le cas présent la principale difficulté sera avant tout de penser, lors de circonstances qui ne s'y prêtent pas toujours idéalement, à utiliser l'outil de la respiration. Pragmatiquement, plus j'aurai l'habitude de respirer régulièrement en conscience, plus je pourrai me projeter directement dans ce type de respiration quand la situation le demandera.

Un exemple de situation imprévisible : si je viens d'avoir un accident ou de me blesser, cette respiration pratiquée ponctuellement va me permettre quasi immédiatement de me calmer et de me rassurer, de pouvoir parer à l’urgence, d'affronter le plus sereinement possible l'événement donné et de prendre les décisions qui s'imposent.

 

- On peut adopter une pratique spécifique préventive et routinière de respiration consciente au quotidien afin de réguler tous types d'événements émotionnels prévisibles ou imprévisibles de la vie et d'en atténuer considérablement les impacts. Pour cela, il suffit à plusieurs moments donnés de la journée et pendant seulement quelques minutes, de pratiquer préventivement la respiration de cohérence cardiaque. Cette forme de respiration toute simple qui consiste à caler sa respiration de façon à respirer 5 à 6 cycles par minute, permet naturellement, et sans que l'on ait rien de spécifique à faire lorsque l'événement stressant survient, de convertir spontanément ce qui auraient pu être d'énormes rouleaux émotionnels en gentilles vaguelettes. Cette technique doit être pratiquée chaque jour afin de pouvoir conserver ses effets, car aussi efficace soit-elle, elle reste une technique de surface où les émotions sous-jacentes sont sensiblement atténuées tant qu'on la pratique, sachant que ces dernières pourront réapparaître au galop s'il y a relâchement de la pratique.

 

- On peut également pratiquer et intégrer à notre quotidien La Respiration dite multi-reprises.

Il s'agit de respirer de façon consciente, chaque fois que l'on y pense, jusqu'à plusieurs dizaines de fois par jour si l'on peut, même pendant un temps très court - 1 ou 2 minutes font déjà l'affaire - avec notre respiration habituelle. À de multiples reprises de la journée donc, chaque fois que cela nous vient à l'esprit, nous nous accordons un temps de respiration en pleine conscience, la technique est très simple.

La pratique régulière de la Respiration multi-reprises et son intégration dans notre vie, nous permet une gestion beaucoup plus sereine de nos émotions puisque nous développons ce réflexe très régulier de respirer en toute attention. Cette pratique, qu'on pourrait qualifier d'une pratique de fond, lorsqu'elle est bien installée au quotidien est fort efficace pour gérer nos situations émotionnelles ainsi que que pour recharger régulièrement les batteries du corps en énergie vitale.

 

- Notons en dernier lieu que la pratique du souffle conscient, à l'aide de puissantes techniques telles le rebirth (respiration consciente connectée) ou la respiration holotropique, permet de procéder à un nettoyage en profondeur de nos émotions. Il s'agit de pratiques du souffle dont la puissance amène à un profond lâcher-prise permettant d'atteindre des plans où de profondes guérisons émotionnelles et transformations majeures peuvent avoir lieu. Elles doivent, au début et compte tenu de leur puissance, être pratiquées impérativement avec un professionnel. Ces pratiques, très thérapeutiques, efficaces et profondes sont des formes de respiration consciente d'un type particulier. Réalisées initialement en séance avec un spécialiste, elles peuvent ensuite être intégrées avantageusement dans la vie quotidienne lorsqu'elles sont maîtrisées correctement. Le travail de nettoyage le plus essentiel ayant été effectué après quelques séances, de nombreuses situations de stress inhérentes à la vie perdent une grande partie de leur charge émotionnelle.

 

 

Sur le plan spirituel

 

- La respiration est impliquée au premier chef dans de nombreuses formes de méditation. La pratique en conscience du souffle, l'attention portée au processus individuel de respiration, la grande vigilance portée à ressentir finement cette respiration, amènent une grande relaxation, calme et sérénité à la fois au corps et à l'esprit. À l'instant très précis où notre conscience est focalisée sur notre souffle, elle n'est pas en même temps ailleurs, nous sommes bien installé-e dans le temps présent, ni dans le passé qui n'existe plus, ni dans le futur qui n'a pas encore eu lieu. Nous sommes en lien avec nous-même, nous revenons à l'intérieur plutôt que de nous disperser vers la périphérie. C'est la raison pour laquelle, dans notre monde agité où tout est affaire de toujours plus et toujours plus vite, la méditation suscite un tel engouement, jusque dans le milieu de l'entreprise.

 

- Mais au delà des bienfaits les plus visibles du processus méditatif, de ce calme, de ce relâchement et de cette relaxation qu'elle génère, la respiration consciente de la méditation vise aussi à nous libérer du flux de nos pensées. Lorsqu'elle reste une pratique occasionnelle, les pensées demeurent encore très présentes, mais avec plus de pratique la respiration devient un formidable point d'accès à ce que l'on peut appeler l'éveil spirituel ou la réalisation, peu importe le mot que chacun met dessus. Lorsque nous pouvons, ne serait-ce que pendant quelques assez courts instants, nous libérer du flot incessant de nos pensées, nous ressentons immédiatement un processus profond, celui d'un véritable retour à notre centre et à une forme de vacuité.

C'est par ce type de pratique respiratoire et beaucoup d'assiduité qu'il est dit que le Bouddha a atteint l'éveil - tout cela sans perdre de vue qu'il existe beaucoup d'autres techniques, respiratoires ou non - qui font appel à la pleine conscience et qui peuvent mener au même résultat. Si le sujet vous intéresse, je vous invite pour cela à lire le fascinant Livre des Secrets d'Osho, ouvrage malheureusement largement écourté dans sa version française, la version complète de 1300 pages en anglais est beaucoup plus généreuse.

 

 

Bonnes et fructueuses respirations en conscience, puisse le souffle vous nourrir et vous guider efficacement et généreusement !

 

 

www.respiration-et-conscience.com

Vous pouvez diffuser ce texte en gardant son intégralité et le lien actif vers le site internet. Merci.

VOUS AIMEREZ CERTAINEMENT AUSSI :