MÉDECINE CHINOISE ET RESPIRATION CONSCIENTE

Infolettre  Octobre 2018

 

 

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, il y deux raisons majeures pour lesquelles on tombe malade :

 

1/ Par décharge de la batterie des reins.

 

Dans notre vie quotidienne, nos activités du matin jusqu'au soir sont par nature énergivores, nous laissons s'échapper de notre corps notre précieuse énergie interne vers l'extérieur sans, la plupart du temps, prendre le temps de compenser cette déperdition, et la journée presque terminée nous nous sentons complètement vidé-e.

 

Cette perte d'énergie, qui se traduit au niveau des reins, génère une baisse des défenses immunitaires de l'organisme ainsi qu'une diminution de ses capacités d'adaptation à son environnement et de ses facultés naturelles d'auto-guérison.

 

Par analogie avec une voiture, notre corps, afin d'assumer son bon fonctionnement, nécessite au niveau des reins, une batterie d'alimentation qui doit être performante. De la même façon que notre automobile ne pourra se trouver à cours de jus avec une batterie bien chargée, lorsque notre batterie des reins est rechargée à bloc, la probabilité de tomber malade est infime ; notre corps peut s'autoréguler à tout moment, autant sur les plans physique qu'émotionnel ou mental.

 

 

2/ À cause des phénomènes de stagnation de sang et d'énergie.

 

Dans le corps, tout doit circuler librement : circulation veineuse, artérielle, lymphatique, nerveuse, circulation dans les liquides interstitiels, dans les liquides intracellulaires, circulation énergétique au niveau du trajet des méridiens.

 

Lorsque ce n'est pas le cas, que ce soit au niveau des organes internes ou en surface de la peau, il y génération de chaleur, de douleur, d'inflammation. Ainsi un rhumatisme, un mal au coude ou une migraine sont des stagnations qui entravent notre santé.

 

 

La Respiration consciente, élément fondamental en médecine chinoise

 

Quand on arrive à recharger à bloc notre batterie des reins et à faire circuler en permanence le sang et l'énergie, alors on supprime la douleur et la maladie. C'est ce que va pouvoir faire la respiration. Même si bien peu de personnes y prêtent attention tant il paraît acquis que, puisque nous sommes vivants, nous respirons déjà et que tout va bien ainsi, la respiration est bien la technique primordiale qui nous permet de préserver ou retrouver une bonne santé.

 

Nous sommes d'ailleurs bien conscient de l'importance majeure et vitale de cette respiration puisque, nous le savons tou-te-s, quelques minutes passées sans respirer signeraient inéluctablement notre arrêt de mort. La respiration nous permet, en premier lieu, de survivre et puis ensuite de développer une vie harmonieuse si nous apprenons à lui accorder plus d'attention et à la pratiquer en toute conscience.

 

 

Que se produit-il quand nous respirons en conscience ?

 

Respirer en conscience nous est très bénéfique, voici quelques unes des raisons qui justifient cela :

 

a/ elle recharge l'énergie des reins

 

Le seul fait de respirer en conscience permet d'échanger jusqu'à plus de dix fois le volume d'air mis en jeu lors d'une banale respiration pratiquée par une personne dont le diaphragme est pleinement fonctionnel, c'est tout dire ! En comparaison avec un volume d'air d'environ un demi litre inspiré de façon inconsciente, on peut dépasser facilement les 5 litres lors d'une pratique consciente du souffle.

 

Comme sur le moment vous n'avons pas besoin de la totalité de cette énergie, la partie produite en excès va permettre de recharger l'énergie des reins. La respiration est avec le sommeil et la relaxation le moyen le plus efficace de recharger la batterie des reins.

 

b/ elle masse en profondeur les organes et libère les stagnations

 

Le diaphragme est le plus important des muscles inspirateurs du corps, les autres muscles potentiellement impliqués ayant un rôle plus limité. Cette masse musculo-tendineuse en forme de coupole sépare thorax et abdomen, elle descend et se contracte sur chaque inspiration. Le cœur et les deux poumons reposent sur elle et juste en dessous, on trouve d'un côté foie et vésicule biliaire, de l'autre côté rate et pancréas, puis au milieu l'estomac avec, à proximité, les reins qui sont disposés profondément à l'intérieur du corps.

 

Lorsque nous pratiquons une respiration dite ventrale ou abdominale et que la base des poumons se remplit d'air, le diaphragme s'abaisse mécaniquement sur l'inspiration, avec pour effet de comprimer la zone du ventre ; les viscères abdominaux étant alors naturellement poussés vers l'avant du corps plutôt que vers l'arrière (limitation à cause des côtes, de la colonne vertébrale), le ventre se gonfle. A l'inverse, lors de l'expiration et de la remontée du diaphragme, le ventre se rentre et un vidage partiel des poumons est impulsé.

 

Lors de ce processus de déplacement vertical du diaphragme, se produit un fabuleux massage interne de tous les organes situés au dessus et dessous de ce dernier, et le péristaltisme intestinal, garant d'une bonne évacuation des déchets, poisons et toxines présents dans le corps, est largement activé. L'action du diaphragme permet ainsi d'éviter que les stagnations perdurent, qu’elles génèrent de la chaleur, de la douleur, de l'inflammation ainsi que des transformations de déchets en poisons. Notons au passage que cette respiration ventile la base des poumons où toutes les toxines et pollutions ont tendance à s'installer, permettant ainsi de les éliminer.

 

De nombreux autres effets bénéfiques de la respiration consciente existent et notamment :

 

c/ elle permet une meilleure canalisation de nos pensées

 

Une des grandes causes de la fatigue dans notre société est due à l'excès de pensées et à la rumination incessante, ce qui nous empêche notamment de nous endormir ou de passer de longues nuits réparatrices. La respiration consciente avec attention portée sur le mouvement de l'abdomen permet de canaliser notre attention vers ce seul et unique objet de concentration, nous libérant ainsi de toutes nos pensées envahissantes.

 

Sa pratique va nous éviter ce qui se produit régulièrement lorsque l''on ne déconnecte jamais le mental, de déclencher de vraies pathologies mentales ou émotionnelles, dépression puis burn-out où le corps va disjoncter et nous obliger à nous reposer complètement.

 

d/ elle permet de nous initier à la Pleine Conscience

 

Petit à petit, avec une attention régulière et consciente portée au souffle, nous allons créer de nouveaux circuits neuronaux. On apprend ainsi à être de plus en plus en pleine conscience de chacun des actes et gestes de notre vie. Quand on fait quelque chose, nous sommes pleinement concentré et conscient de ce quelque chose. C'est cette pleine conscience qui va nous permettre d'agir sur nos émotions dévastatrices, de marquer des temps d'arrêt salutaires afin de ne pas être emporté-e par celles-ci avec pour conséquence de détruire notre batterie des reins.

 

 

La respiration consciente demeure pour la médecine chinoise le pilier fondamental de la santé.

 

En favorisant la recharge de la batterie des reins et la disparition des différents déséquilibres et stagnations présents dans le corps, la respiration consciente redonne au corps sa toute puissance et plénitude ainsi que ses capacités d'adaptation et facultés à s'auto-guérir. En apprenant progressivement à apprivoiser notre souffle, à travers une pratique consciente et régulière afin de recharger le plus souvent possible notre batterie plutôt que de la laisser se décharger inexorablement, notre santé s'améliore durablement.

 

Alors quels exercices et dans quelles conditions les pratiquer ? C'est ce que je vous proposerai dans un prochain bulletin d'information. D'ici là, pensez déjà, à pratiquer la respiration abdominale le plus souvent possible, ne serait-ce qu'une ou deux minutes à chaque fois, plusieurs fois par jour, et vous pourrez vous féliciter d'avoir déjà fait un grand pas en avant pour préserver ou améliorer votre santé !

 

 

Exercice de respiration abdominale

 

En position assise, debout, ou bien allongée sur le dos, trouvez votre confort.

 

Si vous adoptez une position assise, vous pouvez pratiquer en tailleur sur un coussin, mais aussi tout simplement assis sur une chaise.

 

Dans tous les cas de figures, votre corps est le plus relaxé possible, votre dos est droit sans être rigide.

 

Sur chaque nouvel inspir, laissez entrer l'air dans vos narines et portez toute votre attention au niveau de votre ventre ; vous pouvez si vous le souhaitez, disposer une ou deux mains sur ce dernier ; le seul fait de mettre votre conscience dans cette partie du corps va y amplifier naturellement la respiration, sans que vous ayez à faire quoi que ce soit ; si vous éprouvez la moindre difficulté dans cet exercice, insistez un peu plus au niveau de votre inspiration jusqu'à sentir légèrement bouger votre ventre.

 

Sur chaque expir, laissez l'air sortir de votre corps par le nez, tout en portant votre attention sur votre ventre qui se dégonfle.

 

 

Merci à Jean Pelissier dont les conférences vidéo sur la médecine chinoise m'ont largement inspiré pour écrire ce bulletin.

 www.jeanpelissier.com

 

 

Bonnes respirations !

 

 

www.respiration-et-conscience.com

Vous pouvez diffuser ce texte en gardant son intégralité et le lien actif vers le site internet. Merci.

 -