Caractéristiques des narines dans la respiration

Infolettre Septembre 2016

 

Dans le processus complexe de la respiration par le nez, chacune de nos narines joue un rôle bien spécifique.

 

Si nous prenons le temps d'observer la circulation du souffle à travers celles-ci, à un moment donné dans le temps, une narine est ouverte et dans son plein potentiel, tandis que la seconde peut être bloquée ou fonctionner à minima.

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, une alternance du flot respiratoire se produit par ailleurs, à intervalle assez régulier, au niveau des narines, la bascule s'effectuant en moyenne toutes les une à deux heures chez une personne en santé. Le flot de prana (l'énergie) s'amenuise alors dans la narine en puissance tandis que l'autre narine voit son courant pranique s'amplifier. Cette alternance se produit régulièrement tout au long de la journée.

 

 

Exercice : Ceci est très facilement observable, faites en facilement l'expérience : si vos narines ne sont pas encombrées, vous pouvez vérifier de suite que chacune possède un flot respiratoire fort différent. Pour cela, obturez délicatement la première narine, respirez dans l'autre et observez le flot du souffle dans cette seconde narine. Changez ensuite de côté, et alors, à moins que vous ne vous trouviez juste en période de passage du souffle d'une narine sur l'autre – cela ne dure que quelques minutes – vous pourrez inévitablement observer cette différence au niveau du flot de la respiration.

 

L'exercice ne se termine pas là, recommencez plusieurs fois dans la journée, toutes les une à deux heures, et vous constaterez ce fonctionnement changeant et alterné du souffle dans vos narines, l'une d'entre elles redevenant à tour de rôle la narine dominante.

 

 

Que se passe-t-il lors de cette alternance ?

 

Si l'on en croit les textes de la tradition yogique, la narine gauche contrôle la sphère mentale tandis que la narine droite contrôle les actions du corps (bouger, marcher, manger, etc...). L’alternance permet donc de favoriser à tour de rôle un type d'expression de l'humain plutôt qu'un autre.

 

Plus intéressant encore, la circulation du souffle, lorsqu'elle est équilibrée dans les deux narines, régit l'aspect spirituel de notre vie. Cet équilibre entre les deux flux, avec un mental ainsi qu'une activité du corps apaisés, favorise donc l’absorption dans le processus de méditation,

 

 

Les yogis versés dans l'art de la respiration ont constaté qu'il y avait des périodes optimales pour entreprendre une activité plus physique ou plus mentale ou bien se mettre en état méditatif ; il suffit pour cela d'observer le flux de respiration dans les narines et de s'aligner sur lui dans les activités de la vie : par exemple décider de manger uniquement quand la narine droite est dans sa phase de fonctionnement optimale. Peut-être pas extrêmement simple à mettre en œuvre dans nos vies actuelles mais l'on peut certainement y trouver une certaine inspiration.

 

La science ancienne du swara yoga vise ainsi à harmoniser les actions de la vie en fonction de l'activité des narines, ou bien à influer sur ces dernières pour s'adapter à l'activité désirée.

 

 

Ce rôle des narines va de pair avec la notion de nadis, ces canaux d'énergie décrits dans la culture yogique ; le fonctionnement des trois nadis majeurs du corps est lié intimement à celui des narines.

 

Naissant à la base de la colonne vertébrale, ces trois nadis conduisent l'énergie aux chakras, les stations de transformation de cette énergie situées sur la colonne vertébrale. Ida qui se termine dans la narine gauche et Pingala dans la narine droite s'enroulent et s'entrecroisent tels les deux serpents du caducée, autour de la colonne vertébrale dans laquelle réside Sushumna, le canal énergétique central et fondamental qui permet la montée de la kundalini.

 

 

En complément de ce qui a été précisé sur le contrôle du mental ou du physique exercé par ces narines, la narine gauche a pour caractéristique de véhiculer une énergie lunaire de caractère apaisante, calmante et rafraîchissante. La sphère mentale/émotionnelle la caractérisant, lorsque la narine est libre, les émotions sont calmes.

 

La narine droite, possède, quant à elle, une énergie de type solaire avec son côté réchauffant, tonifiant, vivifiant ; l'activité physique et la mémoire sont renforcées quand cette narine est dominante.

 

Lorsque Ida et Pingala ont une activité égale, le mental et le physique sont calmés, Sushumna est activée et c'est un moment idéal pour accéder à de profondes expériences spirituelles.

 

 

Dans le but d'équilibrer et d'égaliser le courant pranique passant par les deux narines, mais aussi de purifier tout le réseau des innombrables nadis qui parcourent le corps, il existe un merveilleux et classique exercice du Pranayama des yogis qu'on appelle la Respiration Alternée ou Nadi Shodana. plus d'info sur la Respiration Alternée

 

Amusez-vous bien à observer votre souffle, ses rythmes et ses alternances ! Bonne Respiration.

 

www.respiration-et-conscience.com

Vous pouvez diffuser ce texte en gardant son intégralité et le lien actif vers le site internet. Merci.