Les 20 Respirations Connectées

Infolettre Janvier 2018

 

Présentation

 

Vous avez envie d’insuffler une bonne dose d'énergie vitale à votre corps et votre esprit alors que vous ne disposez que de quelques minutes ? Vous pouvez pour cela pratiquer la technique de respiration qui suit, à la fois dynamique et douce, et si vous le souhaitez, dans la foulée, l'une ou plusieurs de ses variantes. Cela ne vous prendra qu'entre une et cinq minutes et vous vous sentirez boosté(e) pour le reste de la journée. Et puis en utilisant cette pratique peu coûteuse en temps, même une seule fois par jour, vous développerez une véritable conscience respiratoire

 

Proposée par Leonard Orr dans les années 70, la technique des 20 respirations connectées constitue l'élément de base de la Respiration Consciente Connectée ou Rebirth. Ces 20 respirations reliées permettent une puissante énergisation du corps et de relâcher certaines énergies bloquées.

 

Cet exercice, qui ne présente aucun danger, peut se pratiquer en toutes circonstances, une ou plusieurs fois par jour. Attention cependant, il est essentiel, en tant que débutant, de ne pas la pratiquer plus de 5 minutes au total (technique de base et éventuelles variantes). Au delà on s'embarque dans une séance de Respiration Consciente Connectée, processus qui peut déclencher de puissantes réactions émotionnelles très difficiles à gérer par soi-même pour un débutant, et qui nécessite un accompagnement professionnel.

 

 

La pratique de base - Respiration par le nez

 

- Les 20 respirations connectées consistent en quatre séries de cinq respirations (donc vingt respirations en tout).

 

- La pratique de base, pour chacune de ces respirations, s'effectue par le nez autant à l'inspir qu'à l'expir, la bouche reste par conséquent fermée.

 

- Chaque série est composée de 4 respirations « normales » suivie d'une 5ième beaucoup plus ample. Chaque série est pratiquée 4 fois, les 20 respirations reliées s'effectuent en continu, sans aucune interruption.

 

- L'expir est relié de suite à l'inspir, lui même connecté immédiatement à l'expir suivant (c'est la raison pour laquelle on parle de respirations connectées).

 

- Lors de ces respirations, la conscience du souffle est disposée dans le haut de la poitrine, en dessous des clavicules. On peut s'aider en positionnant une main à cet endroit afin de sentir l'effet produit par chaque respiration.

 

- Le rythme est assez dynamique, actif à l'inspir, plus relâché à l'expir, la respiration est fluide.

 

- une variante consiste à respirer de la sorte par le nez, bouche toujours fermée, en veillant à bien positionner la langue entre les dents, ce qui favorise la détente. Elle convient tout particulièrement aux personnes colériques.

 

- une autre variante est toujours de respirer par le nez, et uniquement par le nez, mais avec toutefois la bouche ouverte (bien veiller alors à ne pas respirer pour autant par cette bouche). Un exercice qui a pour caractéristique d'expulser les énergies négatives du corps et de développer l'intuition.

 

 

Les respirations ci-dessous sont encore d'autres variantes, utilisant les caractéristiques de cette pratique de base.

 

 

Respiration par la bouche

 

Cette pratique consiste à réaliser les 20 respirations reliées en respirant cette fois-ci par la bouche.

 

L’exercice se pratique exactement de la même façon que dans la pratique de base mais avec une bouche ouverte, ni trop - afin de ne pas créer de tensions inutiles - , ni trop peu - afin de pouvoir bénéficier d'un flux d'air suffisamment important - . La bouche, les mâchoires et la langue doivent rester relâchées.

 

Pour le reste, on pourra s'en tenir à toutes les caractéristiques qui ont été énoncées plus haut pour la respiration par le nez.

 

Cet exercice est souvent plus puissant que le précédent car on inspire un plus grand volume d'air par la bouche que par le nez, et il peut parfois, lorsqu'on débute la pratique, susciter assez rapidement certaines sensations de type picotements ou remontées émotionnelles ; si c'est le cas et qu'on a du mal à gérer cet inconfort, on pourra, si on le désire, s'en tenir à une respiration par le nez, en général plus douce.

 

 

La respiration énergétique silencieuse

 

Voici un exercice qui convient particulièrement aux personnes qui ont des difficultés respiratoires, et en particulier à celles qui respirent avec peine par le nez. Cette pratique a tendance à rendre certaines personnes assez facilement euphoriques.

 

Toujours sur le même modèle que précédemment, avec une pratique effectuée exclusivement par le nez ou bien exclusivement par la bouche, il s'agit cette fois-ci de respirer très doucement et le plus silencieusement possible, avec idéalement les yeux fermés et en apprenant à ressentir non seulement le flux de l'air mais aussi la sensation procurée par l'énergie présente dans le souffle.

 

 

Le style respiratoire libre

 

Vous pouvez user de créativité et faire parler votre intuition pour ce dernier type d'exercice où vous pourrez combiner les différents types de respiration vus précédemment. Les respirations peuvent être effectuées tantôt par la bouche tantôt par le nez, et en faisant varier, si vous le souhaitez, le nombre de respirations courtes et longues, tout en conservant toujours votre conscience respiratoire disposée dans le haut de la poitrine.

 

 

Pour conclure

 

L'enchaînement de la pratique de base et de ses variantes se fait si possible en continu ou avec une courte pause entre chaque exercice, qui peut par exemple consister en 3 respirations longues et profondes à la fin d'un exercice de 20 respirations, avant de passer au suivant.

 

Lors de certains exercices, comme cela a été mentionné précédemment, des personnes peuvent ressentir certaines manifestations physiques, telles des picotements dans certaines parties du corps, des sensations de chaleur ou un léger étourdissement très temporaire. Ces sensations, même si elles peuvent être un peu désagréables, ne procurent pour autant aucun danger, elles sont juste la manifestation d'une énergie inhabituellement présente et puissante qui se fraie un chemin dans le corps ou bien qui est encore partiellement bloquée dans son cheminement. Ces sensations ont rapidement tendance à diminuer au fil de la pratique et ne doivent en aucun cas constituer un obstacle à celle-ci.

 

Vous pouvez aller consulter la très courte vidéo suivante pour une approche des 20 respirations connectées et de la dynamique de cette pratique, où vous verrez Leonard Orr effectuer lui-même l'exercice.

 

Leonard Orr Breathing

https://www.youtube.com/watch?v=vLlNUJUptl0

 

 

Bonne pratique dans le plaisir de respirer !

 

 

www.respiration-et-conscience.com

Vous pouvez diffuser ce texte en gardant son intégralité et le lien actif vers le site internet. Merci.